Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La centrale solaire d’Ouarzazate reflète l’engagement du Maroc en faveur de la protection de l’environnement

La construction de la station thermo-solaire d’Ouarzazate reflète l’engagement fort du Royaume en faveur de la protection de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique, a souligné mardi le « Financial Times ».

Le complexe solaire d’Ouarzazate est le plus grand du monde en matière d’énergie solaire concentrée (CSP). Baptisée « Noor-1« , la première phase de ce projet d’envergure comprend un demi-million de miroirs installés sur une superficie de 450 hectares, a indiqué le journal.

Ces panneaux en verre de 12 mètres de haut suivent le déplacement du soleil et permettent de capter et de concentrer les rayonnements tout au long du cycle solaire quotidien, a ajouté le « Financial Times », expliquant que chaque miroir parabolique est centré sur une conduite en acier transportant un fluide caloporteur chauffé à 393 C qui serpente le long d’une goulotte avant d’atteindre un moteur thermique.

Le fluide caloporteur est ensuite mélangé avec de l’eau pour créer de la vapeur qui fait tourner les turbines, a poursuivi la publication, affirmant que cette technologie permet de continuer à produire de l’énergie même après le coucher du soleil grâce à la chaleur emmagasinée.

La réalisation de ce projet devra renforcer l’indépendance énergétique du Royaume et lui permettre de réduire sa facture énergétique et ses émissions de gaz à effet de serre, a souligné le Financial Times, rappelant que le Maroc importe plus de 95% de ses besoins en énergie.

Pour faire face à une hausse annuelle de la demande d’électricité allant de 5 à 6% et une facture énergétique ayant atteint 6,9 milliards de dollars en 2009, SM le Roi Mohammed VI avait appelé le gouvernement à mettre en place une nouvelle stratégie énergétique mettant l’accent sur l’optimisation des énergies renouvelables qui doivent représenter 42% de la production électrique en 2020, a souligné le journal.

Cette nouvelle stratégie, qui favorise l’investissement du secteur privé dans la production d’électricité, a permis la création de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ADEREE) et l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), a relevé le Financial Times

« Le Maroc est sur la voie d’atteindre les objectifs fixés en matière d’énergie solaire et d’énergies renouvelables », a fait remarquer le journal britannique.

A noter que la première station du parc solaire Noor, qui sera opérationnelle d’ici la fin de l’année 2015, devrait produire, dans un premier temps, 160 Mégawatts, alors que Noor II et Noor III sont toujours en construction.

A terme, ce mégaprojet, qui prévoit la construction de plusieurs sites et centrales solaires, devrait produire 580MW par an, une production suffisante pour alimenter plus d’un million de foyers.

Partager cet article

Repost 0