Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marché mobile au Maroc : hausse de 146% des usages avec une baisse des prix entre 2010 et 2015

L’usage moyen mobile mensuel a atteint en 2015 un total de 101 minutes par ligne enregistrant ainsi une augmentation de plus de 146% par rapport à celui observé en 2010, selon l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Cet accroissement important des volumes de minutes sortantes est dû principalement à la baisse significative des prix mesurée par le revenu moyen par minute (ARPM) qui s’est situé, fin 2015, à 0.27 DHHT/minute, soit une baisse de près de 76% par rapport à la même période de 2010, explique l’ANRT qui vient de publier une synthèse de l’évolution du marché national des télécommunications sur la période 2010-2015.

Cette forte augmentation des usages a été observée à partir de 2010 en raison notamment d’une forte dynamique concurrentielle, ajoute l’Agence.

Et de souligner que les prix des SMS ont suivi la même tendance de baisse pour atteindre un ARPM de 0.03 DHHT/message à fin 2015, soit une baisse d’environ 92% en comparaison avec l’année 2010.

Par ailleurs, l’ANRT fait savoir que les tarifs du post payé au Maroc sont les moins chers dans les pays Arabes, selon le rapport 2015 du cabinet ArabAdvisors Group (AAG) spécialisé dans le benchmark des tarifs du monde arabe.

Pour les tarifs prépayés, le cabinet AAG a classé le Maroc dans la moyenne des pays arabes en se basant sur le prix facial (4,2 DH TTC/min voix) pour la valorisation des paniers pris en compte. Or, le prix facial ne tient pas compte des offres promotionnelles qui tendent à devenir des offres permanentes.

Selon l’Agence, la prise en compte desdites promotions montre que le tarif moyen du panier prépayé du Maroc, tel que retenu par le cabinet AAG, mesuré par l’ARPM (0.32 DHTTC), devrait positionner le Maroc parmi les pays les moins chers dudit benchmark.

Et de noter également que la comparaison avec certains pays d’Europe montre que les tarifs prépayés du Maroc (avec des volumes plus importants) sont largement moins chers.

S’agissant de l’évolution du marché du fixe, les principaux indicateurs montrent, selon l’ANRT, une régression, depuis 2010, des parcs et des volumes de trafic, une faible évolution des usages moyens ainsi qu’une augmentation de l’ARPM Voix, en raison d’une concurrence faible sur ce segment.


Partager cet article

Repost 0