Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

IMMOBILIER À ÉNERGIE POSITIVE DU LOGEMENT SOCIAL ÉCOLO… C’EST POSSIBLE!

Un projet exportable mené par un cluster de recherche à Settat

Objectif: mettre le confort thermique et acoustique à la portée de tous

Taux d’intégration visé: 95% à terme

Une petite révolution s’annonce dans le logement social! Une opération immobilière exemplaire vient d’être lancée. Objectif: pouvoir produire sa propre énergie, voire plus que ses besoins. C’est le défi que se sont lancé les initiateurs d’un nouveau concept immobilier baptisé: logement social à énergie positive (LEP). Derrière cette initiative, un cluster mené par un groupement d’industriels, d’opérateurs BTP et de chercheurs au sein de l’Université Hassan 1er à Settat. Matériaux innovants, isolation thermique, énergie photovoltaïque… Ce sont quelques-unes des innovations introduites pour transformer l’habitat social en une construction répondant aux dernières normes en matière d’écologie. «Notre projet de construction LEP a été étudié pour pouvoir être répliqué à plus grande échelle au niveau de complexes résidentiels, tout en répondant aux exigences fixées par le code d’efficacité énergétique dans le bâtiment», annonce Ahmed Belamine, architecte du projet et président de la commission construction durable du cluster EMC (efficacité énergétique des matériaux de construction). La volonté derrière la réalisation d’un projet comme celui du LEP est de montrer que les compétences marocaines, des membres de la chaîne de création de valeur dans le bâtiment (architectes, ingénieurs, fabricants de matériaux de construction, universités …) sont capables de livrer un logement à énergie positive et même de l’adapter au secteur social.
Concrètement, le principe de logement à énergie positive «LEP» se décline en bâtiment dont le principe central résulte du solde positif entre l’énergie produite et l’énergie consommée. L’objectif est de réduire les besoins énergétiques, de maintenir des températures agréables, de contrôler l’humidité et de favoriser l’éclairage naturel. En somme, un LEP permet à la fois de réduire ses besoins énergétiques et de produire de l’énergie à partir de sources renouvelables comme les panneaux solaires, pompes à chaleur, éoliennes… «A travers cette réalisation, nous avons voulu faire en sorte que le confort thermique et acoustique dans le logement soit à la portée de tous», explique Belamine. Pour les concepteurs du projet, il s’agit là d’un cas d’étude (à l’échelle réelle pour l’ensemble des acteurs du domaine de la construction) et d’un produit exportable pour le continent africain. D’autant plus que la spécificité d’une telle construction est non seulement qu’elle produit ses propres besoins énergétiques, mais aussi un surplus de production électrique pouvant être réinjecté dans le réseau. Le logement pilote à énergie positive se situe au niveau du nouveau centre de formation des métiers BTP à l’OFPPT de Settat. Un établissement inauguré par le Souverain le 27 janvier dernier (cf. édition du 1er février 2016). Le bâtiment, qui s’étend sur une surface de 64 m2, est sous forme de construction horizontale avec une orientation optimisée aussi bien pour le confort thermique que le rendement photovoltaïque. Son positionnement assure, selon ses concepteurs, une inertie thermique garantissant aux occupants un confort été comme hiver. Les ouvertures ont été étudiées pour un renouvellement d’air offrant ainsi des conditions d’hygiène et de santé optimales aux habitants.
A signaler que le cluster EMC a pour objectif d’établir une synergie entre, d’un côté, les organismes de recherche et de formation et, d’un autre, les industriels et les professionnels de la chaîne de création de valeur dans l’acte de bâtir. D’ailleurs, ce concept modèle fait partie d’une liste de projets collaboratifs à mettre à l’actif du cluster EMC et le réseau Construction 21, dans leur contribution à la COP22 qui se déroulera à Marrakech (dont des projets innovants et une étude sur la construction durable au Maroc). Parmi les enjeux primordiaux du LEP figure un taux d’intégration de produits et matériaux de construction marocains autour de 95%.

Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost 0