Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

INVESTISSEMENT L'ANNÉE DÉMARRE SUR UNE NOTE POSITIVE

LES DÉPENSES DU BUDGET GÉNÉRAL ATTEIGNENT 11,4 MILLIARDS DE DIRHAMS
UN EXCÉDENT BUDGÉTAIRE DE 1,1 MILLIARD DE DIRHAMS EN JANVIER
Parta
gez:

La TVA constitue la première source des recettes du budget de l’Etat: 4,8 milliards de DH à fin janvier. Elle est suivie par l'IR qui a généré 4,2 milliards de DH (Source: TGR)
2016 démarre sur une amélioration des paiements des marchés des administrations. Les dépenses d'investissement sont en hausse de 37%. Elles sont passées de 8,3 milliards de dirhams en janvier 2015 à 11,4 milliards de dirhams à fin janvier 2016. Dans le détail, les dépenses des administrations ont crû de 69,7% dépassant ainsi le milliard de dirhams et les charges communes ont grimpé de 34,6% s'établissant ainsi à 10,3 milliards de dirhams. Mais il faudra attendre les prochains mois pour avoir une idée plus précise sur le rythme de l'investissement auquel un budget de 63,8 milliards de dirhams sera consacré cette année. Un accroissement des dépenses du matériel et une baisse de celles du personnel de 4,9 points comparativement à janvier 2015 sont également relevés. Le premier mois de l'année a été ainsi marqué par une hausse des dépenses (1,9%) et une diminution des recettes ordinaires (4%). Cela s'est traduit par un excédent budgétaire de 1,1 milliard de dirhams contre 2,2 milliards un an auparavant.
Les recettes ordinaires se sont établies à 16,7 milliards de dirhams. Les recettes non fiscales ont atteint 313 millions de dirhams à fin janvier 2016 contre 1,8 milliard de dirhams un an auparavant. Un résultat attribué essentiellement à la baisse de 94,6% des recettes en atténuation des dépenses de la dette (79 millions de DH contre 1,46 milliard en janvier 2015). Les recettes des monopoles et participations ont également stagné: 39 millions de dirhams à fin janvier 2016 versés par Bank Al-Maghrib.
Cette baisse des recettes non fiscales a été compensée par les recettes générées par les autres impôts. Ainsi les recettes fiscales ont pris 5,7% à 16,4 milliards de DH contre 15,5 milliards à fin janvier 2015. Les droits de douane ont atteint 725 millions de DH contre 631 millions un an auparavant. Les recettes provenant de la TVA à l’importation se sont établies à 2,3 milliards de DH en hausse de 1,8%. A ce niveau la TVA sur les produits énergétiques a enregistré une baisse de 7,6% et celle sur les autres produits une hausse de 3,4%. Pour sa part, la TIC sur les produits énergétiques a atteint 898 millions de dirhams enregistrant ainsi une augmentation de 4,5%.
Côté fiscalité domestique, l'IS est en diminution de 6,2% alors que l'IR est en hausse de 7,5. Ces deux impôts ont généré respectivement 11,4 milliards de dirhams et 4,2 milliards de dirhams. Les recettes de la TVA à l’intérieur ont atteint 2,3 milliards de dirhams en baisse de 11,1% comparativement à janvier 2015. Elles tiennent compte du remboursement de 453 millions de DH contre 119 millions à fin janvier 2015. Quant aux droits d’enregistrement et de timbre, ils sont en hausse de 21,9%: 3,2 milliards de DH à fin janvier 2016 contre 2,6 milliards un an auparavant.
K. M.

Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost 0