Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NOOR OUARZAZATE LA MÉGA-CENTRALE OPÉRATIONNELLE DNES, SAFALL FALL

Le Souverain a inauguré Noor 1

Plus de 6 milliards de DH d’investissement, 160 MW sur les 500 à terme, une moyenne de 500 emplois…

De l’électricité pour 1 million de foyers!

Le Maroc rentre dans les annales des producteurs de l’énergie propre. Le Souverain a inauguré, jeudi 4 février, la première phase du plus grand complexe à énergie solaire concentrée au monde! C’est une première, la centrale de Ouarzazate devra fournir de l’énergie grâce au soleil à plus d'un million de foyers à terme. Une inauguration royale en grande pompe pour la première centrale du Plan solaire. Du beau monde au rendez-vous dans la commune de Ghessate, à Ouarzazate: Ségolène Royal, ministre française de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le ministre espagnol des Affaires étrangères (José Manuel Garcia Margallo), en plus du gotha économique et politique du pays. La mise en service de la 1re centrale du complexe solaire a été suivie par le lancement des travaux de réalisation de la 2e et 3e centrales de ce méga-projet (Noor 2 et 3). La finalisation de ce chantier est prévue pour fin 2017.
Ce jeudi, Ouarzazate a brillé de mille feux: 500.000 plaques réfléchissantes incurvées, réparties en 800 rangées, pour composer les 160 MW de capacité installée visée sur ce site. De quoi couvrir les besoins de plus de 700.000 foyers. La technologie déployée est dite thermo-solaire à capteurs cylindro-paraboliques. Dotée d’un coût d’investissement global de 634 millions d’euros (6,3 milliards de DH), financé essentiellement pas des canaux multilatéraux, Noor 1 est la toute première composante du programme éponyme développé dans la région très ensoleillée de Ouarzazate (plus de 300 jours de soleil par an!). Le marché du développement et d’exploitation du site a été remporté par un consortium mené par le groupe saoudien International Company for Water and Power (Acwa Power). Le groupement comprend aussi les compagnies espagnoles Aries Ingenieria y Sistemas et TSK Electronica y Electricidad. Un contrat d’exploitation sur le modèle BOOT (Build, Own, Operate and Transfer) a été établi avec la société de projet Acwa Power Ouarzazate (75% Acwa Power et 25% Masen Capital) pour une durée de 25 ans. L’électricité produite sera revendue à 1,6 DH/k
Wh au client final, l’ONEE. Ce plan prévoit en effet trois autres phases, dont deux sont déjà en cours de développement. Il s’agit de Noor II, d’une puissance cible de 200 MW, avec une technologie similaire à celle déployée sur Noor 1. Le tarif de sortie négocié est le tarif de sortie obtenu en heure de pointe. Il est de 1,36 dirham/k
Wh, avec une capacité de stockage de 7 heures. Quant à Noor III, elle porte sur une capacité de 150 MW et sera aussi développée en thermo-solaire, avec, toutefois, une variante introduisant une sous-technologie CSP Tour. Le prix du k
Wh produit sera à 1,42 dirham, pour une capacité de stockage comprise entre 7 et 8 heures. Pour plusieurs observateurs, ces choix technologiques ont été opérés pour une optimisation de l’insertion de la production d'électricité dans le réseau national. Les sites à solaire thermique pourront ainsi contribuer à couvrir le volume énergétique appelé aux heures de pointe (entre 17 et 22 heures en saison hivernale et 18 et 23 heures en période estivale). La dernière phase du complexe de Ouarzazate, Noor IV, de composante photovoltaique pour une puissance de 50 MW, est déjà entrée en phase de pré-qualification des candidatures à son développement. Le complexe Noor Midelt est déjà mis dans le processus de marché. Un appel à manifestation d’intérêt a été récemment lancé pour recueillir les premières candidatures.
A terme, l’objectif sur le site de Ouarzazate est de cumuler un total multi-technologie d’un minimum de 500 MW de puissance installée. Noor Ouarzazate est lui-même une partie intégrante essentielle de la stratégie solaire du Royaume lancée en 2009, à Oujda. Celle-ci vise une puissance agrégée de 2.000 MW à l’horizon 2020, pour un investissement global estimé à 9 milliards de dollars. Cette ambition a été récemment revue et portée à quelque 5.000 MW d’ici 2030.

Tag(s) : #Economie

Partager cet article

Repost 0